Tag Archive green card USA

travailler sans une carte verte

Est-il possible de travailler aux USA sans carte verte ?

31 mai 2019 Commentaires fermés sur Est-il possible de travailler aux USA sans carte verte ? By Lucie USA

Un parcours professionnel est souvent fait de multiples expériences. Travailler aux États-Unis peut être une grande chance au cours d’une carrière. Beaucoup de personnes pensent qu’il faut obligatoirement être détenteur d’une USA green card pour immigrer aux USA et y travailler. Il existe pourtant des alternatives permettant de travailler aux USA sans carte verte. Nous allons aborder dans cet article, les différentes options disponibles pour une expatriation temporaire aux États-Unis.

Comment obtenir un visa pour pouvoir travailler aux USA sans carte verte ?

Avoir une green card USA signifie que vous êtes résident permanent aux États-Unis. Cette carte vous donne le droit de vivre aux USA, d’étudier dans une université américaine, ou d’y travailler, n’importe où sur le territoire américain, et ce, indéfiniment. Mais si vous ne désirez pas faire des États-Unis votre lieu de résidence permanente, vous pouvez quand même vous y rendre pour une durée déterminée, dans le but de travailler le temps d’un contrat ou d’une mission spécifique.

Dans ce cas, vous n’avez pas besoin d’un green card pour vivre aux États-Unis, mais d’un visa USA de travail pour non-immigrant. Il en existe plusieurs sortes, suivant le type de mission ou de contrat que vous voulez réaliser.

La procédure pour obtenir un de ces visas et travailler aux USA sans carte verte est quasiment toujours la même.

La procédure pour travailler aux États-Unis sans carte verte

Afin de pouvoir travailler aux États-Unis sans carte verte, il faut déjà trouver du travail et être sponsorisé. Cette condition est immuable (sauf cas exceptionnel) à toutes les procédures de permis de travail temporaire. Trouver un employeur s’explique par le fait qu’une procédure de visa de travail ne peut être lancée qu’une fois que ce dernier a rempli une demande appelée petition et la transmet au U.S Citizenship and Immigration Services (USCIS).

L’employeur est alors considéré comme votre sponsor pour obtenir un visa USA non-immigrant.

Les procédures sont similaires si vous désirez faire un stage aux USA.

L’USCIS va étudier votre demande et jugé si elle est éligible pour pouvoir travailler aux USA sans carte verte.

Si elle est recevable, vous devez alors lancer une procédure de demande de visa.  La première étape est de remplir le formulaire en ligne DS-160 sur la page du Consular Electronic Application Center Website. Une fois le formulaire complété, il faut imprimer la page de confirmation contenant un code bar. Cette page sera requise pour l‘obtention d’un rendez-vous à l’ambassade des USA.

C’est à vous de prendre contact pour obtenir un rendez-vous au consulat américain ou à l’ambassade américaine dont vous dépendez. Ce rendez-vous a pour but de passer un entretien avec un officier consulaire américain qui évaluera la pertinence de votre projet et jugera si vous pouvez travailler aux États-Unis sans carte verte.

Il est impératif de bien préparer cet entretien. Les autorités américaines ne prennent pas la sécurité intérieure à la légère. Vous devez être prêt à répondre à beaucoup de questions, concernant les raisons qui vous poussent à partir aux États-Unis, votre niveau d’anglais, et surtout votre volonté de retourner dans votre pays d’origine une fois votre séjour aux USA terminé.

Assurez-vous également d’avoir connaissance des documents requis pour votre dossier. Ces derniers peuvent varier suivant votre localisation géographique. Il faudra néanmoins toujours fournir l’attestation DS-160, des photos d’identité ainsi que votre passeport biométrique.

Si votre épouse et vos enfants partent aux États-Unis avec vous, ils devront eux aussi faire une demande de visa. Vous devez également prouver que vous serez à même de subvenir aux besoins de votre famille durant votre séjour aux États-Unis.

Au terme de cet entretien, l’officier consulaire décidera si vous êtes bien éligible à un visa non-immigrant vous permettant de travailler aux USA sans carte verte. Par ailleurs, il décidera lequel est le plus approprié au vu de votre situation.

Vos empreintes seront relevées électroniquement et il ne vous restera plus qu’à vous acquitter des frais de dossier, variables selon l’ambassade. Il est conseillé de prendre une assurance santé dans le même temps, car les frais médicaux aux États-Unis peuvent vite devenir pharaoniques.

Vous serez informé du délai de réception de votre passeport contenant votre visa, vous donnant le droit de travailler aux USA sans carte verte.

Cela peut paraître simple au premier abord, mais les procédures et la paperasse nécessaire font parfois plus penser à un parcours du combattant. Il peut être utile de faire appel à un cabinet d’avocat composé d’avocat spécialisés dans les cas d’immigration.

Il est conseillé de ne pas acheter de billets d’avion, ou de faire quelques réservations que ce soit pour votre voyage aux États-Unis, avant d’être sûr de l’obtention de son visa.

Le gouvernement américain instaure des quotas de visa à délivrer chaque année. Assurez-vous de vous y prendre suffisamment à l’avance pour votre autorisation de travail et d’être sûr de pouvoir travailler aux États-Unis sans carte verte.

Un visa américain donne le droit à un ressortissant étranger de voyager aux USA et de requérir la permission de pénétrer sur le sol américain. Cependant, un visa ne garantit pas l’entrée sur le territoire des États-Unis d’Amérique. Les agents du U.S Customs and Border Protection (CBP) ont tout pouvoir pour vous autoriser ou vous refuser l’entrée à votre descente de l’avion ou du bateau. Si l’autorisation de pénétrer aux USA vous est accordée, les agents du CBP poseront un tampon sur votre passeport ou vous remettront un formulaire I-94 d’arrivée/départ.

Étendre votre séjour

Les 50 États américains qui composent le pays présentent beaucoup d’attrait et de richesse au niveau économique, culturel ou naturelle. Que ce soit les immenses villes de New-York, San Francisco, Philadelphie, le somptueux spectacle qu’offre le Grand Canyon et les grands parcs nationaux de Yellowstone et Yosemite ou la beauté des grands plaines sauvages de l’Ouest américain, il est très facile de tomber amoureux de ce pays hors norme et de vouloir rester plus longtemps, voir même de s’installer définitivement pour pouvoir vivre son rêve américain.

Ne prenez surtout pas le risque de rester illégalement au-delà de la date de fin de validité de votre visa. Vous seriez considéré comme un immigrant clandestin et sujet à des poursuites, voir même à une interdiction totale de poser le pied sur le sol américain. Il est possible de faire une demande d’extension de votre visa actuelle ou de procéder à une demande de carte de résident permanent afin de s’expatrier définitivement aux USA.

Si vous faites le choix de partir aux États-Unis de façon permanente, sachez que vous pourrez demander la naturalisation américaine 5 ans après l’obtention de votre permis de résidence.

, ,